Vidéo 360 et définition d’image

La vidéo 360 est une technologie récente et si son utilisation permet de vivre des expériences fabuleuse, les limitations techniques actuelles ne permettent pas de proposer une qualité optimale de visualisation. Décryptage.

Après les glorieuses années de la Full HD (1920 x 1080), la 4K, offrant une définition de 3840 x 2160 pixels, est devenu le standard cinématographique, même si de nombreux périphériques ne sont pas capable de lire des vidéos de cette taille. En effet, il vous faudra un ordinateur un minimum puissant pour y parvenir et pour une lecture sur mobile, seul les appareils haut de gamme le permettent. Il en va de même pour les résolutions des écrans, si les téléviseurs 4K s’implantent doucement chez les particuliers – environ 28% des écrans vendus dans le monde ont une résolution 4K au premier trimestre 2017 -, les écrans pour ordinateurs sont majoritairement Full HD voir Quad HD (2160 x 1440), idem du coté des smartphones.

Après ce constant, nous pouvons tirer la conclusion que pour le moment, il est inutile de produire des vidéos dans un format supérieur au 4K, alors pourquoi cela reste un frein dans le cas de la vidéo 360 ?

Vidéo 360 et champ de vision

Lorsque vous regardez une vidéo 360, vous n’en apercevez qu’une fraction, entre 20 et 25% selon le champ de vision, ce qui, au final et sur une vidéo 4K de 4096 pixels de large, ne fait qu’environ 1000 pixels, soit inférieur à une résolution HD !

Selon une étude récente, l’œil humain devrait être comblé avec une résolution de 12K, définition à partir de laquelle on ne serait plus en mesure de distinguer les pixels, on en est donc très loin. Ceci impliquerait un écran de de plus de 17 000 pixels de large. Du coté des smartphones et dans le cas d’une utilisation avec un casque de réalité virtuelle (technique de consommation la plus courante pour la vidéo 360), il faudrait 12K par œil, soit un écran de 24K.

Quittons le côté science-fiction de telles spécifications pour revenir sur des configurations plus réalistes. Avec une résolution de 4K par œil, beaucoup de spécialistes de la VR s’accordent pour dire que l’expérience serait quasi-parfaite. Si on est loin de voir arriver cela sur nos téléphones, des annonces sur ce type de matériel ont déjà été faites lors du dernier CES de Las Vegas avec le Pimax 8K par exemple. Actuellement, la majorité des caméras 360 professionnelles permettent de filmer en 8K et les modèles 16K seront bientôt là, permettant ainsi de proposer une expérience bien plus qualitative visuellement.

Les solutions de streaming

Avec le support de la vidéo 360 par les grands acteurs du marché de la vidéo en ligne comme Youtube, Vimeo ou encore Facebook, le streaming occupe une place importante dans la consommation des médias immersifs. Le débit nécessaire pour lire une vidéo 4K est important et si une bonne connexion ADSL ou 4G peut le gérer, nombres d’utilisateurs se retrouvent bridés par leur bande passante.

C’est pourquoi certaines entreprises travaillent déjà sur des solutions de streaming adaptatifs spécialement pour la VR, comme Steam ou Visbit. Ce dernier a d’ailleurs récemment annoncé avoir réussi à streamer une vidéo 12K en utilisant du matériel et une bande passante disponible pour le grand public.

La technologie consiste à envoyer uniquement la partie « visible » de la vidéo et ainsi se contenter d’un flux équivalent à du Full HD ou 4K. Steam propose la même chose avec sa technologie Pixvana que vous pouvez tester ici, spécialement développée pour l’univers du jeu vidéo. La latence annoncée permettrait une expérience sans défaut, mais dans la réalité, si le déplacement est trop rapide, nous avons le temps d’apercevoir le chargement, avec une image pixelisée.

Ces technologies, combinées à des écrans à haute définition, permettront dans un proche avenir de visualiser des contenus 360 de très haute qualité.

En conclusion

Il faudra être encore un peu patient pour profiter de toutes ces évolutions, mais nul doute que dans les années à venir, la qualité de visionnage des contenus immersifs va être grandement améliorée.

Evidemment, une image claire et bien définie n’est pas la seul condition pour une expérience réussie, le storytelling restant la notion la plus importante à notre sens. La technologie doit rester un allié mais l’émotion passe avant tout par un scénario et une réalisation réfléchie, ce à quoi Odoxo s’emploie tous les jours afin de mettre à votre disposition un outil de communication innovant et performant.

 

 

360Réalité virtuelleVidéo